Journées d'études Moncton-Poitiers

Les échanges entre le Groupe de recherche en histoire économique et sociale de l'Université de Moncton (GRHESUM) et le Groupe d'études et de recherches historiques du Centre-Ouest Atlantique de l'Université de Poitiers ont pris une nouvelle dimension les 12, 13 et 14 mai derniers à l'occasion des premières Journées d'étude d'histoire comparative organisées à l'Université de Poitiers. Pour l'occasion, sept membres du GRHESUM se sont rendus à Poitiers pour rencontrer leurs collègues du GERHICO et échanger autour de deux thèmes : "Élites et les transformations historiques (17e-20e siècles)" et "Espace, limites et frontières". Près d'une trentaine de communications ont été présentées au cours des deux journées d'étude, dont une dizaine par les membres du GRHESUM. Les participants ont également consacré une journée à débattre de l'usage des nouvelles technologies de l'information et de la communication dans l'enseignement et la recherche. Cette journée fut également marquée par le dévoilement du nouveau site Web du GRHESUM consacré à l'histoire de l'Acadie et du Nouveau-Brunswick. Le deux groupes prévoient organiser un autre série de journées d'étude en Acadie au printemps de l'an 2000 afin de poursuivre leurs travaux sur les questions des élites et de l'utilisation de l'informatique dans l'enseignement de l'histoire.

Séance d'ouverture des premières Journées d'histoire comparative organisées par le GERHICO de l'Université de Poitiers.
De gauche à droite : Maurice Basque et Wendy Johnston, du GREHESUM, Jean-Noël Luc, Jean Duma et Frédéric Chauvaud du GERHICO.

Sept membres du GRHESUM ont présenté une ou plusieurs communications au cours des Journées d'études d'histoire comparative. Il s'agit des codirecteurs du Groupe, les professeurs Jacques Paul Couturier (Edmundston) et Daniel Hickey (Moncton), du directeur des Études acadiennes, Maurice Basque, de la chercheure Wendy Johnston et des professeurs Nicole Lang (Edmundston), Nicolas Landry (Shippagan), et Phyllis LeBlanc (Moncton). Les communications proposées portaient sur divers aspects des deux thèmes examinées. La première journée a été consacrée à la réflexion sur le thème des élites. Maurice Basque et Wendy Johnston ont ouvert la rencontre en présentant un bilan historiographique concernant la définition et les stratégies des élites au Canada. Dans l'après-midi, Daniel Hickey a présenté ses travaux sur les "faux nobles" du Poitou en 1667, Nicolas Landry a traité de l'émergence d'une élite marchande à Plaisance, Maurice Basque a parlé des députés acadiens de la Nouvelle-Écosse (1710-1755), Phyllis LeBlanc s'est concentrée sur la famille lousianaise des Mouton aux 18e et 19e siècle, tandis que Jacques Paul Couturier et Wendy Johnston ont livré le fruit de leur recherche sur l'élite scolaire néo-brunswickoise au 20e siècle. Lors de la deuxième journée, Jacques Paul Couturier a présenté le site Web réalisé par le Groupe de recherche en histoire économique et sociale de l'Université de Moncton. Ce site, intitulé Fenêtre virtuelle sur l'histoire acadienne, présente divers éléments propices à l'enseignement ou à la recherche en histoire acadienne, et est destiné tant aux acadianistes qu'aux internautes en général. Trois interventions ont été réalisés par les membres du GRHESUM au cours de la troisième journée, soit celles de Maurice Basque sur la question des frontières de l'Acadie aux 17e et 18e siècles, de Nicole Lang sur les frontières du Madawaska entre 1830 et 1842 et de Phyllis LeBlanc sur les frontières linguistiques et religieuses au Nouveau-Brunswick.

Quelques-uns des participants aux premières Journées d'histoire comparative organisées par le GERHICO de l'Université de Poitiers, les 12, 13 et 14 mai 1998.

Les journées d'études comparative ont été très réussies, aux dires des codirecteurs du GRHESUM. Elles ont permis la mise en parallèle d'expériences fort diverses, mais aussi la mise en commun de perspectives méthodologiques stimulantes. Elles concrétisent également, selon les professeurs Couturier et Hickey, le partenariat actif qui existe entre le GRHESUM et le GERHICO depuis deux ans sous la forme d'échange bilatéraux et de vidéo-conférences Moncton-Poitiers. De même, plusieurs membres des deux groupes sont étroitement associés au programme de bourses d'études Moncton-Poitiers et supervisent activement les travaux de maîtrise de plusieurs étudiants.


La participation du GRHESUM aux journées d'études comparative a été rendue possible grâce à la contribution financière du département de la Vienne et de la région Poitou-Charentes. Du côté néo-brunswickois, les échanges scientifiques entre le GRHESUM et GERHICO ont été soutenus financièrement par le ministère des Affaires intergouvernementales et Autochtones et par le Conseil international des études canadiennes.



Renseignements

Jacques Paul Couturier
Codirecteur du GRHESUM
Téléphone : 506.737.5192
Courriel : jpcoutur@cuslm.ca