GRHESUM



Thèses de maîtrise déposées au département d'histoire-géographie de l'Université de Moncton de 1974-1999


Le GHRESUM et ses membres ont été activement impliqués dans la proposition, direction et production de thèses de maîtrise au département d'histoire de l'Université de Moncton. Par le biais d'échange d'étudiants et étudiantes avec l'Université de Poitiers, le GRHESUM a aussi instauré une collaboration dans la direction de thèses avec les membres du groupe GÉRHICO de l'Université de Poitiers. Pour ces raisons, il nous a semblé pertinent de dresser le bilan des thèses déposées au département d'histoire de l'Université de Moncton aussi bien qu'en collaboration avec le département d'histoire de l'Université de Poitiers. Le programme de maîtrise en histoire à Moncton est en vigueur maintenant depuis environ 26 ans. Il a permis que 29 personnes reçoivent un diplôme dont cinq (5) avant 1980 et vingt-quatre (24) pendant les dix-neuf dernières années. Dix-neuf de ces thèses s'inscrivent dans la période des 19e et 20e siècles et onze pour les 17e et 18e siècles, dont cinq sur la France de l'Ancien Régime. Le programme a ainsi résulté en un nombre important de diplômes. Du point de vue de la qualité, nos étudiants ont bénéficié de trois bourses du CRSH pendant la durée du programme des bourses de maîtrise, c'est-à-dire de 1975 à l'arrêt du programme en 1988. De plus, la majorité des thèses soutenues au département d'histoire ont été publiées soit dans des livres ou des revues. En plus, avec les accords Moncton-Poitiers, nous avons reçu un.e étudiant.e.s français.e.s presque une année sur deux depuis 1980. Ces échanges ont résulté en la production de deux (2) thèses de maîtrise soutenues par les étudiant.e.s français.e.s à l'Université de Moncton et de cinq (5) thèses co-dirigées par les professeurs de Moncton et de Poitiers et soutenues à l'Université de Poitiers.





Soutenance de thèse de maîtrise de Tony Chiasson le 14 mars 1999 par vidéo-conférence entre l'Université de Moncton et l'Université de Poitiers. La thèse a été co-dirigée par les professeurs Daniel Hickey de l'Université de Moncton et Jacques Péret de l'Université de Poitiers.



Réception après la soutenance de thèse de Mélanie Méthot en 1995 à l'Université de Moncton. La thèse a été dirigée par la professeure Phyllis E. LeBlanc du département d'histoire-géographie de l'Université de Moncton. La photo nous fait voir Monsieur Colin Howell de l'Université St-Mary's qui était un des examinateurs lors de la soutenance.





Maurice Basque, directeur du GRHESUM
Courriel: basquem@umoncton.ca