Volume 04, numéro 12, le 25 mars 2002


Là, où les mots s'éclatent

C'est sous ce thème que se tiendra la 17e édition du Salon du livre d'Edmundston, à compter du jeudi 4 avril au dimanche 7 avril 2002.

Les salles Gérard-Lavoie et Lina-Belzile-Madore accueilleront 49 stands représentant plus de 400 maisons d'édition et, à noter qu'un record exceptionnel de 62 auteurs seront sur place cette année. Animations, conférences et causeries, entrevues, table ronde, café littéraire, déjeuner littéraire, pause café et soirée littéraire viendront agrémenter cette grande manifestation culturelle.


Des auteurs nous visitent

Profitant de leur présence au Salon du livre, des professeurs de l'UMCE accueilleront des auteurs à l'intérieur de leurs cours.


Le mercredi 3 avril

- 15 h, René Blais du Secteur des sciences humaines recevra Dean Louder dans le cadre du cours Le milieu humain; Les grandes cultures, au PSL-521;
- 15 h, Charles Pelletier du Secteur arts et lettres accueillera Rino Morin Rossignol et Sylvain Rivière dans le cadre du cours Introduction aux études littéraires, au PSL-413.


Le vendredi 5 avril

- 13 h, Bertille Beaulieu du Secteur arts et lettres recevra Gérald Lelanc à l'intérieur de son cours Le Roman acadien, au PSL-425;
- 13 h 30, Denis Duval et Georges Cyr du Secteur des sciences humaines accueilleront Benoit Duguay dans le cadre du cours Politique et médias, au ÉDU-304.


Les personnes qui désirent rencontrer ces auteurs sont les bienvenues.


La participation des nôtres

La professeure Nicole Lang du Secteur des sciences humaines, co-auteure de Histoire de l'Acadie, sera parmi les auteurs invités à cette 17e édition du Salon du livre. Elle sera également reçue en entrevue En confidences avec Albert Roy le samedi 6 avril à 11 h 30 à la salle GL. Nicole Lang participera aussi à une Table ronde sur l'importance de l'histoire dans le développement de la personne. Ce débat, ayant pour titre L'histoire à l'école... pourquoi? sera présenté le vendredi 5 avril à 19 h à la salle Assomption de l'Hôtel Howard Johnson. Nicolas Landry et Jacques Lacoursière y participeront également à titre de panelistes tandis que Jacques Paul Couturier du Secteur des sciences humaines agira à titre de modérateur.

À noter que l'Ensemble à cordes UMCE fera partie de l'animation musicale le vendredi 5 avril à 20 h 30 et le samedi 6 avril à 20 h.

Plusieurs membres du personnel de l'UMCE se dévouent depuis plusieurs années pour assurer la bonne marche et le succès de cette activité. Ils sont : Carlo Lavoie, vice-président et secrétaire; Johanne Albert, trésorière; Guy Lefrançois, président sortant, responsable des auteurs; et Claire Charest Knoetze, responsable de l'accueil.

Vous êtes donc toutes et tous invités à visiter de 17e Salon du livre d'Edmundston. Le prix d'entrée est fixé à 2 $ et on offre, encore cette année, le laissez-passer pour 5 $. À nouveau, les étudiantes et étudiants seront admis gratuitement sur présentation de la carte étudiante.


Écho des secteurs

Journées des sciences humaines

Les premières Journées des sciences humaines ont eu lieu les 20 et 21 mars derniers à l'UMCE. Outre une conférence sur les carrières en sciences humaines offerte par monsieur Michel McSween et une table ronde étudiante sur la question du pouvoir, celles-ci ont été marquées par un débat entourant le 25e anniversaire du film Y'a du bois dans ma cour, conçu et réalisé au milieu des années 1970 par des étudiantes et des étudiants du Campus. Ce film, d'une étonnante actualité, brosse un portrait lucide de la situation socio-économique régionale de l'époque. La projection du film s'est déroulée en présence du réalisateur Luc Albert (aujourd'hui à l'emploi de Statistique Canada), de la recherchiste Lise Ouellette (UMCS), et du caméraman Rodolphe Caron. Elle a été suivie d'une table ronde réunissant monsieur Albert, madame Ouellette, le directeur adjoint de la Commission industrielle du Nord-Ouest, monsieur Daniel Laplante, et l'économiste André Leclerc. La table ronde était animée par la professeure Nicole Lang, tandis que monsieur Danick Lizotte, étudiant au baccalauréat multidisciplinaire, agissait à titre de maître des cérémonies. Les premières Journées des sciences humaines se sont terminées par une rencontre sociale professeurs-étudiants en début de soirée du 21 mars. Le chef du Secteur des sciences humaines, le professeur Jacques Paul Couturier, ainsi que le président du regroupement des étudiantes et étudiants d'arts et lettres et sciences humaines, monsieur Danick Lizotte, se disent heureux du succès de l'événement et remercient tous les participants et participantes.

Participants et organisateurs de la projection du film Y'a du bois dans ma cour. De gauche à droite : Jacques Paul Couturier, chef de secteur, Lise Ouellette, recherchiste, Luc Albert, réalisateur, Georges Cyr, membre du comité d'organisation, et Danick Lizotte, président des étudiantes et étudiants d'arts et lettres et sciences humaines.







L'UMCE chez Enseignes Imperial Signs

Dans le cadre du cours Comptabilité de gestion ADCO1301, les étudiants et étudiantes de première année en administration de l'Université de Moncton, campus d'Edmundston (UMCE), ont visité les locaux de l'entreprise Enseignes Imperial Signs, d'Edmundston, le mercredi 20 mars dernier. Dans le cadre de cette activité pédagogique, les étudiants et étudiantes ont appris à définir le coût du produit et le cycle de production afin de rendre les énoncés théoriques plus concrets. Les étudiants et étudiantes ont eu droit à une présentation sur les divers coûts que l'entreprise doit assumer dans son cycle de production, comme la matière première, la main-d'oeuvre et les frais généraux de fabrication. La photo nous montre une employée d'Enseignes Imperial Signs en compagnie d'un groupe d'étudiantes en administration.

Semaine des programmes coopératifs à l'UMCE

Les études et le travail, voilà une combinaison gagnante!

La Semaine des programmes coopératifs, qui vient de s'écouler, a été soulignée à l'Université de Moncton, campus d'Edmundston (UMCE), par des échanges entre des étudiants participants et des membres de la communauté intéressés à se renseigner sur cette option d'apprentissage.

Le programme coop en sciences forestières est déjà fort reconnu au campus d'Edmundston. Les étudiants et étudiantes qui y adhèrent, dès la deuxième année de leur programme de baccalauréat, ont l'occasion d'apprendre les rudiments de leur futur métier sur le terrain. Ils participent d'ailleurs à quatre stages rémunérés, de la deuxième à la quatrième année de leur programme de cinq ans.

Les stages permettent aux étudiantes et étudiants d'acquérir de l'expérience et peuvent servir de tremplin dans la carrière désirée. En fait, le programme coopératif intègre étroitement la formation universitaire à l'expérience pratique du marché du travail. Il implique une alternance entre les sessions d'études et les sessions de stages effectuées dans diverses organisations partout au Canada et même à l'étranger.


Trois étudiants de quatrième année du programme coop en sciences forestières discutent devant un stand d'information, dans le cadre de la Semaine des programmes coopératifs. De gauche à droite : Éric Dubé, de Sainte-Anne-de-Madawaska; Marie-Eve Fillion, de Rimouski, au Québec; et Henrik Hartmann, d'Auclair, au Québec.





Séance d'information sur le programme de stages internationaux de l'Association canadienne de développement international (ACDI)

Toute la communauté universitaire est invitée à venir rencontrer M. Ralph Roberts qui viendra nous entretenir de la possibilité de faire un stage international en collaboration avec l'ACDI. La présentation de M. Roberts s'adresse autant aux étudiants et étudiantes qu'aux professeurs et professeures de l'UMCE et aura lieu à 11 h 15 le mercredi 3 avril à la Faculté de foresterie, au SF-119. Pour tout renseignement, veuillez vous adresser à Claude Samson au 737-5267 ou csamson@umce.ca.

Au plaisir de vous voir mercredi prochain!


Activités de sensibilisation en matière de harcèlement sexuel et sexiste au campus d'Edmundston

Plusieurs activités de sensibilisation ont été effectuées au campus d'Edmundston pendant les mois de février et mars 2002. Rinette Côté, conseillère en matière de harcèlement sexuel et sexiste au campus d'Edmundston, a présenté huit sessions d'information sur la politique aux étudiantes et étudiants de 1ère année dans les cours de français. La session traitait de la nature du harcèlement, son étendue, les comportements associés, les différences entre le harcèlement et le flirt, les sentiments ressentis suite au harcèlement et les démarches à suivre de la part de la victime. À la fin de chaque présentation, les étudiantes et étudiants ont évalué leurs connaissances à l'aide d'un questionnaire. Il y a eu une excellente participation de la part des étudiantes et étudiants et les sessions ont permis de répondre à plusieurs questions. Jennifer Roy fut l'heureuse gagnante d'un certificat-cadeau tiré au hasard à la fin des sessions d'information.

Le 19 février, une session d'information par vidéo-conférence fut donnée au personnel cadre académique et administratif du campus d'Edmundston par Marie Brunelle, conseillère pour l'Université de Moncton, campus de Moncton. Elle a souligné les responsabilités des cadres face à la prévention et à l'intervention adéquate dans des situations de harcèlement. De plus, le 28 février, une session d'information par vidéo-conférence a été présentée au personnel enseignant et non-enseignant du Campus. Elle a expliqué les nouveaux changements apportés à la politique, ainsi que les responsabilités de chacune et chacun en matière de prévention. Finalement, le 12 mars, les étudiantes et étudiants de 4e et 5e années en sciences forestières ont reçu une présentation de la part de madame Côté. En tout, ces sessions de sensibilisation ont permis de rejoindre 265 étudiantes et étudiants et 23 membres du personnel.

Rinette Côté veut remercier M. Roger Gervais, vice-recteur et M. Adrien Bérubé, doyen des études, pour leur appui. En dernier lieu, Madame Côté veut souligner la collaboration de Mme Marie Elisa Ferran, chef par interim du Secteur arts et lettres, et enfin, les professeures et professeurs concernés pour leur excellente participation.


Sur les rayons

L'horaire pour le congé de Pâques et la période d'examens 2002

Bonne période d'examens et bon congé!
Bonne chance dans votre recherche d'emploi!

Et, bon été!


Rencontres pour étudiantes-mères

La dernière présentation, d'une série de sept, à l'intention des étudiantes-mères du campus d'Edmundston, aura lieu ce mercredi 27 mars au PSL-324, de 11 h 30 à 13 h 15. Cet atelier, ayant pour titre Révision finale, passera en revue tous les éléments du thème global : Comment parler aux enfants pour qu'ils écoutent.

Une initiative du Comité de la condition féminine de l'UMCE, ces ateliers, animés par une personne-ressource du Centre de ressources familiales Madawaska-Victoria, avaient pour but de favoriser les échanges entre les étudiantes-mères et de créer ainsi un groupe d'entraide qui permettrait d'améliorer leur intégration à la vie universitaire.

Les membres du Comité de la condition féminine du campus d'Edmundston sont : Annie Bossé (AGÉÉ), Claire Charest-Knoetze, Rinette Côté, Lyne Francoeur, Johanne Fortin, Diane Lang, Claude Loiseau, Steven Therrien (AGÉÉ) et Blanca Navarro Pardiñas, présidente.


Les messages

- Programme d'échange jeunesse

Le Service des bibliothèques publiques du Nouveau-Brunswick, un employeur souscrivant au principe de l'égalité d'accès à l'emploi, est à la recherche de personnes créatives et dynamiques pour pourvoir aux postes de coordonnateur/coordonnatrice et coordonnateur/coordonnatrice adjoint/e du Programme d'échange jeunesse.

Le Programme d'échange jeunesse vise à offrir aux étudiants une expérience de travail enrichissante dans le cadre d'un échange culturel. Les étudiants francophones et anglophones qui participent à l'échange sont jumelés à des étudiants de l'autre communauté linguistique. Durant quatre semaines, les étudiants travaillent et vivent ensemble dans la localité de leur partenaire pour en découvrir la langue et la culture. Les étudiants participant à l'échange travailleront dans des bibliothèques publiques et participeront à l'organisation du Club de lecture d'été.

Fonctions du coordonnateur ou de la coordonnatrice : Bénéficiant de l'aide d'un adjoint ou d'une adjointe, cette personne est responsable du programme. Elle devra coordonner l'embauche des étudiants et participer à la supervision de ces derniers pour la durée du programme. Elle devra aussi organiser un camp d'orientation, préparer le bulletin d'information, et s'occuper de tâches administratives telles que la comptabilité, la feuille de paie et le budget. Elle sera appelée à voyager dans la province.

Fonctions du coordonnateur adjoint ou de la coordonnatrice adjointe : La personne choisie assistera le coordonnateur ou la coordonnatrice du programme dans tous les aspects du programme. Elle voyagera à différents endroits de la province pour interviewer les candidats, organisera la formation et participera à la supervision des étudiants participant à l'échange.

Conditions de candidature : Étudiant, étudiante de niveau postsecondaire et possédant de l'expérience à titre de surveillant, la connaissance du courrier électronique et de Microsoft Word, et un permis de conduire valide. La connaissance de l'anglais et du français, à l'oral et à l'écrit, est requise. La préférence sera donnée aux candidats et candidates ayant de l'expérience de travail en bibliothèque ou en musée, ou dans un programme d'échange pour étudiants. La connaissance de Miocrosoft Publisher est un atout.

Faire parvenir votre demande au plus tard le 29 mars 2002, au Programme d'échange jeunesse, Services des bibliothèques publiques du Nouveau-Brunswick, Ministère de l'Éducation, C.P. 6000, Fredericton, N-B., E3B 5H1, télécopieur, (506) 444-4064. Pour renseignements supplémentaires vous adresser au PSL-205 des Services aux étudiants.

- Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie-Vie

Le Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie-Vie reçoit jusqu'au 31 mai 2002 des oeuvres littéraires qui seront considérées dans le concours menant à l'attribution de ses prix 2002.

Le Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie-Vie rend hommage aux créateurs et créatrices de la littérature acadienne, en octroyant chaque année les prix suivants :

- Le Prix annuel, qui reconnaît l'excellence d'une oeuvre littéraire écrite en français et publiée dans la période de référence du concours.
- Le Prix Volet Jeunesse, qui reconnaît l'oeuvre originale, inédite et non publiée d'un/e jeune auteur/e de moins de 25 ans, écrite en français, présentée dans la période de référence du concours.
- Le Prix Quinquennal, qui récompense tous les cinq ans, un/e auteur/e francophone acadien/ne pour l'ensemble de son oeuvre. Ce prix, lorsqu'il est octroyé, remplace le Prix Annuel et le Prix Volet Jeunesse, qui sont octroyés l'année suivante.


Le Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie-Vie distribue annuellement un total de 5 000 $ en bourses. Pour formulaires d'inscription ou renseignements, vous adresser au PSL-205 des Services aux étudiants.


- Emploi à la Résidence Louis-Cyr

Un emploi pour étudiant/e est disponible pour une durée de huit mois, soit pendant l'année universitaire, de septembre 2002 à avril 2003. Les exigences sont d'être en 2e année ou plus d'un programme universitaire et de demeurer à la Résidence Louis-Cyr. La description des tâches et le montant du salaire seront indiqués lors de l'entrevue qui aura lieu le 4 mai prochain. Les personnes désirant postuler pour cet emploi apporteront leur CV à Sylvie Charest, au PSL-205 des Services aux étudiants.


- Emplois d'été à la Résidence Louis-Cyr

Six postes pour la gestion de l'auberge ainsi que pour l'entretien ménager seront disponibles cet été, pendant quatre mois (mai à août), à la Résidence Louis-Cyr. Les étudiantes et étudiants désirant postuler pour ces postes sont priés d'apporter leur CV, d'ici le 15 avril, à Sylvie Charest, au PSL-205 des Services aux étudiants. Les entrevues auront lieu le 3 mai prochain.


Arts et culture

L'Ensemble vocal Saint-Louis-Maillet souligne ses 10 ans!

L'Ensemble vocal Saint-Louis-Maillet présentera son concert de fin d'année le 4 mai prochain à 20 h 30 à la salle Léo-Poulin de la Cité des Jeunes A.-M.-Sormany d'Edmundston.

Ce grand spectacle, qui soulignera le 10e anniversaire de l'Ensemble vocal, sera présenté au profit du fonds de bourses Jean-Paul Fortin. Mettant en vedette 40 choristes, 12 musiciens sur scène et des invités surprise, cette soirée fera revivre des chansons variées des années 70, en passant par les Beatles, des chansonniers français, le negro spiritual, ainsi que le rock et le blues et bien d'autres.

On peut se procurer un billet auprès des membres de l'Ensemble vocal et dans les caisses populaires. Pour renseignements on peut s'adresser à Monique Frenette au 737-5272 ou monique@umce.ca .


Retrouvailles de Gisèle LeFrançois à la Galerie Colline

Jusqu'au 28 avril 2002, à la Galerie Colline du campus d'Edmundston, vous aurez la chance de visiter l'exposition Retrouvailles de Gisèle LeFrançois. Native du Madawaska et vivant en bordure de la rivière Richelieu, l'artiste peintre et sculpteure, d'abord psychologue de formation, s'intéresse depuis longtemps aux courants de la psychosynthèse et du transpersonnel. En 1989, elle rencontre le Frère Jérôme (frère Ulrich Paradis) qui l'amène réfléchir sur ce qu'elle appelle « l'expression du moi éclaté, sensible à ses propres différences, qui se meut dans l'horizon des parcours » qu'elle rattache au Pluralisme.

Les sculptures et les toiles qui surgissent de sa recherche actuelle « lèvent des pelures sous l'écorce où se découvrent des liens avec l'imaginaire. En laissant s'exprimer la spontanéité du geste, [elle laisse jaillir] des formes de mémoires archaïques enfouies dans l'inconscient ». Avec Retrouvailles, c'est à un retour aux sources que l'artiste vous convie. Véritable voyage spatio-temporel faisant apparaître une multitude de visages connus, ce retour aux sources emprunte aussi un parcours intérieur par lequel « une individualité souffrante mais exaltante [propose] une véritable réconciliation ». Le langage sculptural épuré par la couleur permet alors de trouver une tranquillité, une lumière ainsi qu'une paix intérieure. Ses sculptures (pierre, aluminium, ferro-ciment, bronze) et ses peintures (huile, acrylique, gouache, aquarelle) expriment le postmoderne de notre époque à l'intérieur de laquelle « l'existence de l'homme et de la femme se transforme ».

Bienvenue à tous et à toutes. Les heures d'ouverture de la Galerie sont les mercredi et jeudi de 19 h à 22 h et le dimanche de 13 h à 17 h.


Spectacle de variétés

Le Spectacle de variétés s'en vient à grands pas, soit le 5 avril prochain. Les membres du comité organisateur de ce 2e Spectacle de variétés avisent les étudiantes et étudiants qu'il est très important de rapporter, d'ici le mardi 26 mars, les feuilles de participation. La présidente du comité, Nathalie Sirois, nous confie qu'il y aura vente de billets les mercredis 27 mars et 3 avril au café étudiant. On pourra également se procurer un billet auprès des membres du comité. Pour tout renseignement concernant ce spectacle de variétés, vous adresser à Julie-Christine Ouellet (735-3592) ou à Nathalie Sirois (739-8666). Cette activité est présentée en collaboration avec les Loisirs socio-culturels de l'UMCE et de l'AGÉÉUMCE.


De beaux cocos à Pâques

De joyeuses Pâques à tous et à toutes du Service des communications. Que la douce influence du printemps apporte une énergie nouvelle à toutes vos entreprises, en plus de petits cocos en chocolat, bien sûr!

Chronique santé

Dernière clinique au Bureau de santé

Le Service de santé avise les étudiantes et étudiants que la dernière clinique de Dre Marie Bouchard aura lieu le 9 avril prochain. Celles et ceux qui désirent un rendez-vous avec Dre Bouchard sont priés de s'adresser à l'infirmière Margot Prentice, au bureau de santé (PSL-117).

Le ménage du printemps
Quand on parle de saisons et de changements de saisons aux thérapeutes, il y a un point sur lequel ils s'entendent tous : le grand nettoyage du printemps. Pas celui de l'intérieur de nos maisons mais plutôt celui de nos organismes.

« Au printemps, le corps se trouve encrassé comme une vieille chaudière et a du mal à redémarrer pour un cycle nouveau. Un état de saturation s'installe avec l'apparition soudaine de rhumes, de bronchites, de sinusites, d'inappétence, de fermentations intestinales, de fatigue, d'irritabilité, phénomènes traduisant à la fois une tentative d'élimination naturelle et une surcharge toxinique importante. La pratique immédiate d'une monodiète ou d'une cure permet de rétablir les fonctions d'élimination par la stimulation des organes de la digestion, garantie d'une bonne assimilation et d'une nutrition cellulaire correcte. »

Avec le printemps, on assiste à une remise en circulation des énergies et le sang peut se régénérer rapidement. Et la nature nous fournit à profusion de jeunes pousses vertes comme le pissenlit et la chicorée pour nous aider à nous désintoxiquer.

« Chaque organe a sa saison, indique Chantal Saint-Hilaire, homéopathe. Au printemps, il faut régénérer le foie. Il existe des composés homéopathiques sur le marché qui aident le foie à se drainer et à se reconstituer. Certaines personnes prennent un peu de jus de citron à jeun pour aider leur foie à se remettre d'aplomb. D'autres préfèrent un mélange à base d'eau, de citron, de sirop d'érable et de cayenne. Il n'y a pas de recette unique. Il ne faut pas tenir compte d'un seul symptôme mais du terrain de la personne.»

Si la cure est importante, l'environnement dans lequel nous vivons l'est tout autant. Tous les thérapeutes insistent sur l'importance de respirer de l'air frais tous les jours, de faire de l'exercice, de manger sainement et de relaxer... Le stress, ennemi public numéro un depuis quelques années, semble faire beaucoup plus de tort à notre santé qu'on ne l'imagine.

Aliments à privilégier durant le printemps
La chicorée, le pissenlit, les germinations, les asperges, la bette à carde, l'endive, le cresson, l'ortie blanche, le radis rose, le radis noir, l'artichaut, la carotte, le citron, l'orange, le pamplemousse, les protéines végétales et les céréales.
-
Source : Chantal Legault,

Gazette officielle des thérapeutes.

Les maux des mots

Réviser, revoir

Peut-on réviser la note d'un étudiant? L'expression est ambiguë, car réviser implique l'idée de changer, de corriger. Normalement on ne peut guère demander à un professeur de réviser une note; cela supposerait au départ qu'il y a une erreur à rectifier. Par contre, on peut lui demander de revoir la note, ou plus exactement la copie, pour le cas où la rectification se révélerait nécessaire. Revoir et réviser ne s'appliquent pas à la même situation ; on revoit pour déterminer s'il y a lieu de réviser. - Les maux des mots


Pensée de la semaine

En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit à tout!

-Albert Camus